Accueil
Actualités
Archives
Principauté
Nos princes
Littérature
Beaux-arts
Polémiques
Courrier
Journal
Nomenklatura
Contact

20 pages



Un peu d'Histoire

La principauté de la Gamassade est riche d'un passé antérieur très ancien. Aux premières zobes des temps, un ermite errant, chassant les girolles sur cette terre généreuse et austère, fit jaillir un tas de cailloux sous ses pas dévots. Cet étrange prodige miraculeux attira l'attention des hommes du monde sur cette contrée alors inconnue où ne poussaient, outre les girolles, que les prunes et les ronces. Des foules pieuses accoururent et élurent cet endroit pour le leur en y établissant leur résidence. L'abondance de la source de cailloux, révélée par l'ermite aux girolles, fit la richesse des émigrants, qui purent ainsi bâtir les kilomètres de murs qui longent encore aujourd'hui les chemins.
L'économie prospéra et l'ermite, dont le nom aurait été Jehan Luis (ou Louy) de Gamas, établit son autorité indulgente sur le pays. Car les princes ont un pouvoir infini sur ceux qui les approchent ; et ceux qui les approchent ont une faiblesse infinie en les approchant. Il fit construire par les plus vaillants cultivateurs de cailloux ces dolmens qui parsèment la campagne et à l'ombre desquels il se retirait parfois, dans ses grands moments de solitude, pour méditer en compagnie de quelque leste bergère que l'on appelait alors des macarelles*. Ces monuments remarquables et mégalithiques ne sont que la pierre apparente des bienfaits dont ce prince gratifia son peuple : il établit la semaine flexible de 50 heures, l'impôt sur les cailloux, le droit de moletage et autorisa la culture de la piquette ainsi que l'élevage des brebis et autres bourrettes. Seule la chasse aux girolles resta privilège princier.

Ses sujets le vénéraient car, disaient-ils, ce prince bienveillant souffrait de leurs maladies comme si elles étaient siennes. Maladies qui cependant n'était pas fréquentes à cette époque où l'on ne connaissait pas encore la fièvre spongiforme aphteuse ni les silicones mammaires.

Ainsi vécut au long des siècles des siècles la Principauté de la Gamassade. Même très vieux, presque liquide, le viril membre fondateur, par la grâce des bergères sexuellement transmissibles fleurant bon le furet, a engendré la lignée qui gouverne encore aujourd'hui cette contrée, et dont le dernier rejeton règne sous le doux nom de Jehan-Louy XII le Mutin. L'indépendance fut préservée les armes à la main car personne, dans ce qui était devenu la France, n'osa défier cette modeste mais fière enclave gouvernée par des rois qui malaisément souffraient qu'on leur résistât et dont personne ne savait s'ils étaient des hommes ou des dieux. Ils étaient les deux.
Les choses ont peu changé aujourd'hui, si ce n'est que les murets s'écroulent sur des champs où les cailloux sont à l'abandon. Des industries se sont pourtant installées : plate-forme aéroportuaire, import-export de main d'oeuvre, manufacture de mortiers, travaux publics et maçonneries en tous genres, construction de voitures décapotables, centre de tir spatial...



Les services secrets de la Gamassade
Photo www.gign.org
Le Maussade

La Principauté de la Gamassade est un grand pays par son rayonnement culturel mais un petit pays par sa population. Pour empêcher nos ennemis de faire pression sur notre politique ou d'empiéter sur notre territoire, le Cabinet du Prince a constitué une arme redoutable : empruntant ce qu'il y a de mieux en la matière, il a créé les célèbres services secrets que le monde entier nous envie.

Tous ces hommes sont des civils, agents volontaires à mi-temps. Ce sont des pères tranquilles, des maris aimants, des fils attentionnés. Mais ils peuvent se métamorphoser et dévoiler leur côté obscur quant nécessité fait loi. Alors tout change : Ils ont été choisis pour leur sagacité, leur détermination, mais aussi pour leur physique impressionnant, leur cruauté, leur barbarie parfois, leur bestialité pour certains. Ils forment ce que l'on appelle "Le Maussade", les glorieuses forces du mal au service de la Principauté.


 
En exclusivité et pour un temps limité, accédez sans mot de passe à la galerie secrète des portraits de dissuasion massive...
L'Armée des Sombres : CLIQUEZ ICI
 


Projet de loi

Projet de l'ukaze soumis par SS le Prince Jehan-Louy de Gamasse à la Chambre d'Enregistrement numérique de la Principauté.

Avant que les décrets de promulgation de cette loi ne soient pris et publiés au Journal officiel bisannuel de la Principauté, tous ses électeurs sont invités à fournir conseil, amendements et complétude* au projet de loi ci-annexé.

P. le rapporteur des projets, commissions et propositions
devant l'Assemblée de la Chambre du Prince, Phounak l'Enfumé

-----
*Caractère d'un système hypothéticodéductif qui ne contient pas de propositions indécidables.


Loi 2006-A1 portant sur la nationalité

Article 1-a
Tous les sans-papier en situation irrégulière de la Principauté seront régularisés sans exception.

Article 1-b
Tous les sans-papier régularisés seront reconduits à la frontière et acheminés vers leurs pays d'origine par un charter à hélice piloté par le capitaine Vallet.

Article 1-c
Les individus à reconduire refusant de déclarer leur pays d'origine seront acheminés au choix vers l'Irak ou la Corée du Nord.

Article 1-d
De retours dans leur pays, les sans-papier régularisés auront l'obligation d'y répandre les valeurs de la Principauté et de faire rayonner sa culture.

Loi 2006-A2 portant sur la perte de la nationalité

Article 2-a
Il est instauré une carte d'identité à points valant titre de séjour pour tous les habitants de la Principauté de la Gamassade, y compris pour les Gamassons de vieille souche.

Article 2-b
La carte d'identité vierge comporte 10 points.

Article 2-c
Des points seront retirés en cas d'inobservation des lois et règlements, blasphème ostentatoire, port du voile par les hommes ou de la barbe par les femmes, tuiles non vieillies, usage de la langue anglaise ou flamande, etc. (A définir par décret).

Article 2-d
Les détenteurs des cartes d'identité ayant perdu tous les points seront reconduits à la frontière et acheminés vers le pays de leur choix par le charter à hélice piloté par le capitaine Vallet.

Article 2-e
Les individus à reconduire refusant de choisir un pays de destination seront acheminés au choix vers l'Irak ou la Corée du Nord.

Article 2-f
Une fois dans le pays de destination, les détenteurs des cartes d'identité sans point auront l'obligation d'y répandre les valeurs de la Principauté et de faire rayonner sa culture.

Article 2-g
Tous les reconduits hors du territoire, qu'ils soient d'origine étrangère ou gamassonne, auront le statut de Gamasson de l'Etranger et devront pointer au consulat le plus proche.

Article 2-h
Le Prince aura droit à une carte d'identité spéciale de 100 points.

 
Loi 2006-A3 portant sur le marquage des reconduits
Amendement de X. Vaudefroix, consul en Germanie

Article 3-b
Les Gamassons de l'Etranger seront tatoués de devises à la gloire de la Principauté de la Gamassade afin que les sourds étrangers puissent être touchés par son rayonnement.

Article 3-c
Afin de participer à l'édification des aveugles, des messages en braille calligraphiés par scarification pourront être proposés aux Gamassons de l'Etranger de tendance maso ou touchés par la grâce gamassonne.

   


Les attributs de la Principauté

Les armes de la Principauté
Jehan Louy XII de Gamas, le Chef de l'Etat


Les symboles et les couleurs du drapeau et des armes de la Principauté sont depuis les temps immémoriaux : la girolle de l'ermite fondateur, le violet de la prune, principale richesse agricole, et le jaune gentiane de la potion cérémonielle sacrée.


Le drapeau de la Principauté



La devise de la Principauté :

"Durum mollis habere"
(vieux proverbe gamasson que l'on pourrait traduire approximativement par "C'est dur de l'avoir mou").

 


 

L'heure officielle de la Principauté.
Réglez vos montres et votre ordinateur !
(Si l'horloge n'est pas à l'heure, installez Flash 6)

Coupure recto-verso d'une gamasse, la monnaie de la Principauté. Ce billet a été mis en circulation le 1er janvier 2002. Sa valeur est de 0,52 gamasses pour un euro.



L'adresse eMail de la Principauté :
message@gamassade.fr



La carte bancaire officielle
(Pour empêcher la carte d'être avalée par le distributeur de billets, nouez une ficelle au trou en haut à droite).
Quelques timbres gamassons
Chez nous aussi la Poste bénéficie d'un régime spécial et, on ne sait pourquoi, les timbres sont provisoirement émis au nom du royaume de France et en euros. La Cour des Comptes gamassonne enquête.


Le siège du gouvernement de la Principauté

Principauté de la Gamassade : vue du Château, résidence habituelle de S.A. Jehan-Louy XII, avant sa récente restauration (celle du château, pas celle du Prince). Au-dessus, le vol hebdomadaire au départ de l'aéroport international de Belregard.



Projet de Constitution
A l'issue du Conseil des Sinistres quinquennal, le projet de la nouvelle Constitution simplifiée a été dévoilé :

 
Constitution de la Principauté de la Gamassade

- Article 1 -
Les érections législatives et présidentielles
sont interdites sous peine de poursuite.

- Article 2 -
Tous les sujets doivent fidélité à la patrie
et amour et obéissance aveugle envers ses dirigeants.

- Article 3 -
Le port du voile n'est pas autorisé sur la voie publique
excepté pour les individus de sexe masculin.

- Article 4 -
Ceux qui ne seraient pas d'accord sont instamment priés
de se référer à l'article 2 de la Constitution
 

 


Arrêtés et Réglementation

Règlement édicté par le Bureau de Certification de la Marine Marchande
à l'encontre de tous les pétroliers qui se disloquent et font leurs besoins dans la mer

Article 1. Les pétroliers à simple coque sont interdits dans les eaux territoriales de la Principauté, ainsi que les pétroliers à double coque. Seuls sont autorisés à la navigation les pétroliers à triple coque, à condition :

  • Qu'ils aient été bénis par l'évêque Raymond Tutu.
  • Qu'ils aient été homologués par des sociétés de classification jésuites.
  • Que leurs équipages ne comportent pas plus de 10% de Bangladeshi ou de Texans, et pas plus de 20% de syndiqués CGT.
  • Que leurs capitaines, maître à bord après Dieu et le Prince, aient suivi un stage d'au moins une semaine à l'ANPE de Seine & Marne.
  • Que leurs armateurs ne soient ni grecs, ni russes.
  • Que leurs pavillons ne soient ni complaisants, ni siliconés.
  • Que leur cargaison soit constituée uniquement de pétrole européen biodégradable, conditionné en canettes de 33 cl munies chacune de flotteurs, d'un gyrophare et d'une balise Argos.

Article 2. Tous les contrevenants seront dynamités, pendus haut et court, coulés bas et envoyés par le fond, puis torpillés pour la bonne cause, les armateurs et capitaines étant émasculés, autant que faire se peut, par des prostituées retraitées ukrainiennes et les abats jetés aux requins.

Annexe. Liste des 24 navires interdits définitivement à la navigation dans les eaux territoriales gamassonnes :

  1. Exxon Valdez
  2. Amoco Cadiz
  3. Le Gros dégouttant
  4. Erika
  5. Mac Donald
  6. Ievoli Sun
  7. Oussama Maru
  8. Kim Jong-Il
  9. Tanio
  10. Olympic Bravery
  11. USS Caine
  12. Karaboudjan
  13. Boehlen
  14. HMS Spice Girl
  15. Koursk
  16. Torrey Canyon
  17. Arrow
  18. Jessica
  19. USS Bush
  20. Gino
  21. Bounty
  22. Braer
  23. Sea Empress
  24. Prestige

Signé : Commodore Maurice Vallet,
Premier Lord de l'Amirauté.

Mode d'emploi de ce site

Si votre navigateur ou votre ordinateur ne vous permet pas d'accéder de façon satisfaisante à tous les documents publiés sur ce site, vous n'avez pas activé ou téléchargé les utilitaires ou les logiciels nécessaires (Javascript, Quicktime, Acrobat Reader, Flash Player 6, pluguines divers et que sais-je encore...) Lisez ci-contre les conseils de notre expert technique.

Diagnostic :
Il y a une couille dans le transpondeur spatio-temporel, qui bloque le dispositif de verrouillage du déconneur digital à synthèse fécale.

Remède :
Enclencher le déberlificoteur et basculer en mode désynchronisé, puis enfoncer lentement et à fond la pédale de stabilisation du giro-broyeur d'images, afin de récupérer en vrac les données du calcul de symétrie, et les stocker dans un dossier temporaire.
   La suite est alors un jeu d'enfant : libérer la colonne de stockage des éléments en phase gazo-solide, et procéder à la reconstitution zone par zone des aplats langoureux, pour neutraliser le blocage du crypteur/décrypteur.
   En fin d'opération, ne pas oublier de remballer ses petites affaires.
   Voilà de quoi en sortir plus d'un d'un mauvais pas !

Salutations emberlificotée,
Burn-Out des Escouilles

 

Peut-être un jour la naissance d'un nouveau site internet : le vrai site...
Mais ce sera un rendez-vous très sérieux celui-là !
 
Accueil
Actualités
Archives
Principauté
Nos princes
Littérature
Beaux-arts
Polémiques
Courrier
Journal
Nomenklatura
Contact

20 pages

Page suivante